Mac’n’cheese

DSC_0200 C’est pas nouveau, j’aime pas cuisiner salé. Du coup, je suis fan des recettes anglo-saxonnes qui sont toujours rapides et bonnes.

Recette inspirée de celle-ci mais en augmentant les quantités de lait et de fromages pour plus d’onctuosité: http://deboucheatable.com/2011/11/08/mac-n-cheese-ou-macaroni-au-fromage/

Ingrédients pour une petite portion pour 1 personne:

– 100 g de macaronis
– 1 cuillère à soupe de beurre
– 1 cuillère à soupe de maïzena
– 1 cuillère à café de savora
– 1 pincée de paprika
– 1 pincée de sel
– un peu de poivre
– 1 et 1/2 tasse de lait
– 1 et 1/2 tasse de cheddar râpé
– 1 tasse d’emmental râpé
– un peu plus d’1/2 de parmesan râpé

Pour le dessus:

– cheddar râpé
– emmental râpé
– parmesan râpé
– chapelure
– paprika

Etapes:

1.   Faire cuire les pâtes al dente, comme indiqué sur le paquet.

2.   Faire fondre le beurre dans une casserole.

3.   Ajouter maïzena, savora, paprika, sel et poivre. Emulsionner au fouet, à la main.

4.   Ajouter le lait. Emulsionner.

5.   Ajouter les fromages. Mélanger. Ajouter les pâtes. Mélanger.

6.   Verser dans un plat. Saupoudrez d’une petite poignée de cheddar, emmental et parmesan et d’une cuillère à café environ de chapelure + pincée de paprika.

7.   Mettre au four pour 10 min à 180°C. Mettre sous le grill encore 5 min pour dorer le dessus. DSC_0189

Carpaccio de St-Jacques au fruit de la passion

DSC_0208 J’ai toujours aimé les carpaccios, ce qui pourrait sembler un peu en contraction avec la philosophie que j’ai de la cuisine. En général, j’aime les bons plats traditionnels bien généreux et consistants et je suis un peu moins fan de la « cuisine gastronomique » et de ses plats snobinards à nom à rallonge un peu compliqués à analyser gustativement.

Mais les carpaccios, tout comme les sashimis et les ceviches, j’adore. C’est le meilleur moyen selon moi pour déguster la viande et le poisson. Les carpaccios font partie de ces plats que je mange en fermant les yeux, pour en apprécier pleinement la délicatesse. Et ce qui entre en jeu ici et pas lorsqu’on déguste de la viande ou du poisson cuit, c’est la texture – et ce n’est pas du tout négligeable. On n’a plus seulement droit aux saveurs – qui sont d’ailleurs ici paradoxalement à la fois beaucoup plus prononcées et plus fines – mais aussi à une sensation que le mets fond progressivement sur la langue.

De plus, c’est tellement simple à cuisiner, c’est frais, c’est sain…

Je n’avais jamais mangé de carpaccios de St-Jacques auparavant et là, c’est un réel coup de coeur. La chair est ultra-fondante avec un goût iodé.

Pour cuisiner le poisson ou la viande cru, je conseille les produits surgelés Picard, qui sont de très bonne qualité. Et surtout, ils ont été congelés, donc pas de risque sanitaire.

De la lime aurait été encore plus appropriée pour son zeste à l’amertume plus délicate. Ou encore mieux, le yuzu. DSC_0215 Recette inspirée par plusieurs blogs:

http://culinotests.fr/news/carpaccio-de-coquilles-saint-jacques http://pechedegourmand.canalblog.com/archives/2010/02/24/17012962.html

Ingrédients (pour une assiette comme celle-là, pour 1 pers.):

– 3 grosses noix de St-Jacques
– 1 demi-fruit de la passion
– 1 cuillère à café d’huile d’olive
– 1 cuillère à café de citron ou de lime
– échalote
– groseille
– cerfeuil
– sel, poivre

Etapes:

1. La veille: Faire tremper les St-Jacques surgelés dans un mélange de lait (2/3) et d’eau (1/3) et laisser au frigo jusqu’au lendemain.

2. Passer le fruit de la passion à la passoire pour ne garder que le jus. Mélanger avec le jus de citron et l’huile d’olive.

3. Prélever un peu de zeste de citron. Hacher l’échalote.

4. Sécher les St-Jacques puis les couper en tranches très fine après avoir retirer le nerf.

5. Dresser sur l’assiette. Répartir zeste de citron, échalote et cerfeuil sur les carpaccios (à peu près l’équivalent d’une demi-cuillère à café pour chaque ingrédient).

6. Répartir la sauce par-dessus sans noyer les St-Jacques. Saler, poivrer.

Soufflé au fromage

IMG_9347

Ingrédients:

– 60 g de farine
– 40 cl de lait
– 60 g de beurre
– 6 oeufs
– 120 g d’emmental râpé
– sel, poivre
– noix de muscade en poudre

Etapes:

1. Faire fondre le beurre dans une casserole.

2. Ajouter la farine.
Mélanger au fouet à la main.
Laisser cuire le roux blanc à feu moyen pendant 3-4 min en mélangeant de temps en temps.

3. Ajouter le lait.
Ajouter une demi-cuillère à café de sel, du poivre et un peu de noix de muscade en poudre.
Ne pas cesser de mélanger au fouet à feu vif jusqu’à ce que le mélange durcisse.

4. Retirer du feu.
Ajouter les jaunes d’oeuf.
Mélanger.

5. Monter les blancs en neige ferme avec une pincée de sel, au batteur électrique en commençant par la vitesse minimale puis en augmentant la vitesse dès que les blancs commencent à devenir ferme.

6. Incorporer les blancs en neige à l’appareil précédent, délicatement à l’aide d’une maryse, en évitant de casser les blancs d’oeuf.

7. Verser à ras-bord dans des ramequins beurrés et farinés.

8. Faire cuire à 180°C pendant 25-30 min en surveillant la cuisson.
Le dessus doit être doré.

IMG_9350

Chaussons aux quatre fromages

DSC_0496

Ma mère a l’habitude de me faire des patés chauds (patê sô en vietnamien), sorte de chaussons à la viande de porc hachée et au pâté de campagne.

Les miens aujourd’hui sont garnis de fromage, j’ai suivi la recette du livre L’atelier Chaussons des éditions Larousse.

Ingrédients:

Pour la pâte brisée:
– 250 de farine
– 125 g de beurre
– 5 cl d’eau
– 1 jaune d’oeuf
– 1 pincée de sel

Pour la garniture:
– 125 de mozzarella
– 50 g de mascarpone
– 50 g de parmesan
– 50 g de comté

Etapes:

1.   Emietter le beurre coupé en cubes avec la farine.

2.   Faire une fontaine, y verser l’eau et mettre le jaune d’oeuf ainsi que la pincée de sel.

3.   Pétrir et former une boule.

4.   Etaler la pâte et laisser reposer la pâte au frigo dans du film alimentaire pendant 20 min.

5.   Couper les fromages en petits cubes et mélanger avec la mascarpone.

6.   Remplir généreusement des disques en laissant 1 cm de rebord.
Badigeonner les rebords de jaune d’oeuf dilué avec un peu d’eau.
Refermer en pressant légèrement.
Badigeonner généreusement le dessus de jaune d’oeuf mélangé avec un peu de miel.
Mettre au four pendant 15-20 min à 180°C jusqu’à ce que le dessus soit doré.

Servir avec une salade du genre:
– Quartiers d’orange et de pamplemousse rose
– Endives, échalote, tomates séchées coupées en fines lamelles
– Velours de balsamique, huile d’olive, un peu de jus d’orange
– Un peu de ciboulette

DSC_0492

Brick épinards-aubergine

DSC_0487

1er article, mon 200e plat posté sur Food Reporter.

Un plat simple, rapide à cuisiner.

Ingrédients:
– feuilles de brick
– épinards à la crème (surgelé)
– aubergines
– philadelphia nature
– emmental râpé
– parmesan râpé
– huile d’olive
– herbes de provence séchés
– origan séché
– noix de muscade
– paprika

1. Mettre des épinards à la crème sur un quart de la feuille de brick.

Une cuillère à soupe de philadelphia nature par-dessus. Recouvrir par une tranche d’aubergine.

2. Saupoudrer d’herbes de provence et d’origan séchés. Une pincée de noix de muscade. Une autre de paprika. Un filet d’huile d’olive.

DSC_0479

3. Replier la feuille de brick en quatre. Parsemer l’emmental et le parmesan râpés par-dessus.

4. Enfourner à 180°C jusqu’à ce que la feuille de brick soit bien dorée sans cramer.

DSC_0483

DSC_0485