Clasico Argentino

DSC_0625

Camaïeu de bleus, de la devanture au plafond kraft fleuri, petits tabourets en vieux bois, la déco est simple mais charmante.
Dans l’assiette – ou plutôt sur la planche -, des empanadas, chaussons fourrés latino-américains, dont on reconnaît ici la garniture au feston – le pli du bord -. Ce sera fromage-oignon, maïs-ciboulette et thon pour moi.

Clasico Argentino, meilleur argentin de Paris ? Peut-être pas. Il existe sûrement des petits boui-boui plus modestes et moins mode mais tout aussi bons. Connaissant mal la cuisine latino-américaine, je n’ai que peu de critères de comparaison pour juger ce Clasico. Mais ce que je peux dire, c’est qu’on en ressort certes pas bouleversé, mais satisfait.

Le restaurant a joué le jeu, les empanadas sont faits maison et bons. On peut leur reprocher le prix très élevé, en particulier pour les menus du soir à 26€, mais la formule du midi est tout de même raisonnable.
12€50 les 3 empanadas au choix, une salade de roquette et un dessert au choix. Certains leur reprocheront aussi la petite taille des empanadas, pour ma part, le menu à 12€50 m’a suffi comme il faut.

Ne pas hésiter à prendre une boisson mate – infusion traditionnelle très consommée en Amérique latine – et leurs helados (glaces).
Les serveurs sont très gentils et souriants. En somme, un très bon moment passé au Clasico Argentino.

DSC_0652

DSC_0629

DSC_0638

DSC_0646

DSC_0632

DSC_0650

DSC_0634

DSC_0644
CLASICO ARGENTINO

46 rue Madame
75 006 Paris

Métro: Rennes / Notre-Dame-des-Champs / Saint-Sulpice

(plusieurs autres adresses dans Paris, voir sur leur site)
________________

Lundi – Vendredi: 12h – 16h / 18h – 23h
Samedi – Dimanche: 12h – 23h

Publicités

Un bento au marché des enfants rouges

DSC_0471

Le marché des enfants rouges… Voilà un nom bien mystérieux pour un marché. Le plus vieux marché couvert de Paris, datant du début du 17e siècle. Son nom tient de l’orphelinat des environs dans lequel les enfants étaient habillés de rouge, couleur représentant l’amour. Joli nom, jolie histoire, le marché des enfants rouges est classé monument historique par la mairie de Paris depuis 1982.

Comme tout marché classique, des stands maraîchers et des fleuristes. La particularité de ce fameux marché, c’est qu’on peut manger sur place. Ni restos, ni camions ambulants pour emporter, mais un combo des deux: des cantines ouvertes. Pour une Vietnamienne amoureuse des boui-boui de rue, du manger rapide mais bon, et ce sans prise de tête, avec du passage et des discussions à coté en toute simplicité, c’est le paradis sur Terre. Facile, vous vous glissez sur le banc d’un stand, vous jetez un coup d’oeil au menu, ça vous plaît, vous commandez, ça ne vous plaît pas, vous changez de stand. VOUS ETES LIBRE.

Des cuisines des 4 coins du monde. Du japonais en veux-tu, en voilà. Pas le japonais miteux du coin de rue – Doux Jesus, oh que non. Dans le corner en face, un traiteur africain au nom évocateur: Le corossol – fruit exotique d’Afrique et d’Asie. Plus loin, un couscous.

Nous commandons au stand japonais chez Taeko. Des kabayakis – sardines grillées – pour moi. Plus classique, ce sera des makis au saumon et au thon.

Le marché des enfants rouges, un monde ailleurs, enchanté, en plein Paris, à la fois si proche et si lointain de la mocheté à laquelle la ville a fait face.

DSC_0455

DSC_0447

DSC_0443

DSC_0450

DSC_0468

DSC_0461

DSC_0457

DSC_0469

DSC_0464

LE MARCHE DES ENFANTS ROUGES

39 rue de Bretagne
75 003 Paris

Métro: Oberkampf – République – Temple
_________________

Mardi – Samedi: 8h – 20h30
Dimanche: 8h30 – 17h